Interview with: Marie-Hélène Tonnellier, Partner

Latournerie Wolfrom Avocats | View firm profile

Quels sont selon vous les principaux points qui différencient LATOURNERIE WOLFROM Avocats («LWA»)] de vos concurrents?

Notre cabinet a 25 ans ; il est réputé aussi bien en conseil (notamment pour des questions stratégiques ou à haute valeur ajoutée) qu’en contentieux, tant pour des clients du CAC 40 que pour des sociétés de plus petite taille. Même si notre cabinet est indépendant, dans un monde de plus en plus globalisé, nous avons noué des relations solides et directes avec de nombreux cabinets d’avocats étrangers, indépendants également, à travers le monde et nous sommes en mesure d’aider nos clients français et étrangers dans leurs transactions internationales. 

Nous sommes souvent considérés comme des partenaires de confiance étroitement liés à nos clients, car nous participons aux questions stratégiques et au processus de développement directement auprès de la direction générale aux côtés du directeur juridique. Nous sommes beaucoup plus souvent consultés pour résoudre des questions sur des sujets innovants que pour des conseils day to day classiques. 

Nos clients apprécient l’opportunité que nous offrons de dédier des avocats de différentes équipes afin de faire en permanence un suivi juridique proactif sur certaines de leurs activités et ainsi les aider à mettre en place rapidement et plus efficacement de nouvelles réglementations. 

Notre cabinet a la particularité de connaître très bien le secteur public (14 avocats travaillent dans l’équipe Droit public & réglementaire, une des plus grandes équipes de Paris) et le secteur privé  (35 avocats), nous mélangeons donc nos compétences et spécialités et sommes capables d’aider efficacement de nombreux clients privés pour leurs activités dans le secteur public et vice versa. 

Nous sommes connus pour former sérieusement nos plus jeunes avocats, les impliquer dans le développement du cabinet (à travers des comités de brainstorming afin de « construire» le cabinet pour les 20 prochaines années) et pour les aider à développer leur capacité à fournir à nos clients des réponses directes et pragmatiques. Tous les associés sont étroitement engagés avec leurs équipes sur chaque sujet et le client a toujours un associé référent. Les relations sont donc plus étroites, plus directes et plus efficaces. Nous formons toujours des équipes surmesure pour les dossiers  avec un maximum de 2 ou 3 personnes (excepté pour les due diligence) afin de rester le plus efficace. 

 Enfin, nous croyons fermement que la structure de notre clientèle, récente ou de longue date, la diversité de notre offrenotre présence de premier plan sur certains marchés, aussi bien dans les secteurs public que privé,  la mixité française et internationale de nos dossiers, et les compétences et expertises reconnues de plusieurs de nos avocats dans des domaines nouveaux et évolutifs tels que l’IA, les télécoms, font de notre Cabinet un partenaire de premier plan pour nos clients. 

Quelles pratiques voyez-vous se développer au cours des 12 prochains mois ? Quels sont les moteurs derrière cela ?

En raison de la période Covid 19, certaines pratiques vont se développer plus rapidement que d’autres au cours des prochains mois. Nous prévoyons notamment une croissance dans des domaines de pratique tels que les restructurations, les nouvelles technologies,  le droit du  travail, le contentieux et la compliance. Concernant l’équipe Digital (TMT) indépendamment des derniers événements liés au Covid, les sujets numériques augmentent beaucoup en raison du développement des activités digitalisées, de l’IA, du robot, etc. Même si la période Covid19 a fortement ralenti l‘activité M&A, nous restons optimistes pour le futur concernant cette activité. 

Quel est le principal changement que vous avez apporté au cabinet qui bénéficiera aux clients ?

LWA essaie d’être proactif et de travailler avec ses clients plus en amont des nouvelles opportunités business qu’auparavant. Cela signifie que nous organisons régulièrement avec chaque client, des réunions stratégiques afin de parler du futur, d’anticiper les opportunités ou les difficultés lorsque cela est possible. 

En outre, LWA a investi massivement dans des outils technologiques pour fournir à nos clients de nouveaux services, une meilleure connaissance et une meilleure vision de leur activité. La relation est alors plus transparente et efficace. 

La technologie change-t-elle la façon dont vous interagissez avec vos clients et les services que vous pouvez leur fournir ?

En effet. Nous utilisons de plus en plus de visio conférences au lieu des réunions physiques non seulement à cause des restrictions liées au Covid 19 mais aussi pour gagner du temps (moins de déplacements). Nous utilisons de plus en plus de nouveaux outils collaboratifs afin d’échanger facilement des informations avec nos clients, de travailler ensemble sur les mêmes documents. Le temps c’est de l’argent ; nous cherchons donc à être plus productifs. Nous installons actuellement une nouvelle plateforme de travail collaboratif afin de stocker et partager les données de travail avec nos clients dans un environnement personnalisé et sécurisé ; les clients qui le souhaitent reçoivent directement nos messages dédiés à chaque dossier sur cette plateforme. Les relations sont plus étroites, rapides et efficaces. Notre client gagne aussi du temps et a une vraie vision de notre travail. Nous avons également acquis de nouveaux outils et réalisé quelques développements de logiciels technologiques afin d’améliorer l’assistance de certains dans leurs obligations et devoirs de conformité (notamment pour le RGPD). De plus, nous proposons de plus en plus de services gratuits à nos clients tels que des formations en webinaire, des informations générales. 

Pouvez-vous nous donner un exemple pratique de la façon dont vous avez aidé un client à ajouter de la valeur à son entreprise ?

Il semble que de plus en plus de clients ont besoin de notre aide non seulement pour fournir des conseils juridiques, mais aussi pour proposer et présenter d’autres partenaires de confiance. Par exemple en matière de M&A, un de nos clients a souhaité acquérir une start-up qui a développé une technologie très innovante. Nous avons fait la due-diligence juridique mais nous avons également réuni un conseiller informatique très qualifié afin d’auditer la technologie avec un spécialiste financier capable de valoriser une telle technologie. Ce service à haute valeur ajoutée a été très apprécié par notre client et a été très efficace. 

Nous sommes de plus en plus conseiller leader et proposons à nos clients un service plus large avec des références spécifiques. Nos clients gagnent du temps, de l’argent et sont beaucoup plus confiants. 

Les clients recherchent-ils la stabilité et l’orientation stratégique de leur cabinet – où voyez-vous le cabinet dans trois ans ?

Les clients recherchent la stabilité en particulier concernant les membres de l’équipe avec lesquels ils travaillent. Ils souhaitent également comprendre les objectifs clés du Cabinet concernant le marché, la structure de l’équipe, le type de dossier, le développement international, les nouvelles spécialités proposées afin de répondre à leurs nouveaux et l’évolution des tarifs mais ils ont besoin également de comprendre et partager les valeurs du Cabinet.